Oud Royal, Armani Privé

Parce que vous faire partager un seul parfum autour du bois de oud serait réducteur au regard de l’offre existante aujourd’hui, aussi j’ai souhaité vous faire découvrir un second parfum qui reflète également l’odeur originelle de ce bois précieux découvert en Thaïlande : il s’agit d’Oud Royal d’Armani Privé.

Créé en 2011 par le parfumeur Evelyne Boulanger (Symrise), Oud Royal a été lancé dans le cadre de la collection des Mille et une Nuits. Une gamme d’aujourd’hui 4 fragrances, rendant hommage aux plus belles matières parfumées prisées en Orient. Avec son sens de la mesure, le créateur de mode Giorgio Armani a souhaité exprimer ici “le travail minutieux d’apprivoiser des ingrédients indomptables, de rendre fluidité aux fumées et aux résines et de les assembler avec justesse et équilibre pour leur donner vie”.

Le bois de oud est éminemment présent au Moyen Orient et quiconque ayant voyagé dans un pays musulman, a déjà humé cette odeur imposante et si singulière. Les effluves s’envolent des encensoirs fumants à chaque coin de rue, au détour des mosquées et au passage des femmes dissimulées sous leurs burkas imprégnées de senteurs. Pour parfumer le corps et les cheveux, hommes et femmes des Emirats utilisent des huiles tandis qu’ils fumigent leurs vêtements avec un mélange d’encens. Mais qu’il soit utilisé pur ou associé à d’autres senteurs, le bois de oud, jugé comme ‘l’odeur souveraine’, a toujours une place prépondérante.

C’est donc inspirée de ce bois “consumé sur les braises d’un encensoir qui parfume palais et étoffes” que la marque décide de construire ‘son’ oud. L’objectif étant de lui laisser “son poids, sa noblesse et ses majestueux reflets”, pour révéler ici une très belle interprétation de la matière pure.

«J’avais eu l’occasion, il y a longtemps, de sentir un morceau de bois de oud» me confia Evelyne Boulanger, c’est à partir de cette odeur mise en mémoire qu’elle travailla un accord, caractérisant les facettes principales du bois de oud ; un parfum déjà à lui seul regroupant des notes animales, cuirées, épicées, fumées et baumées.

«C’est ce même accord que j’ai repris pour le Oud Royal d’Armani en y ajoutant des matières premières nobles». Associée à l’absolu de rose et au safran, la composition s’offre un départ soutenu épicé presque terreux. Le bois de santal et le vétiver en cœur mettent en exergue leurs facettes boisées et fumées, quand enfin la myrrhe et l’encens offrent au tout un sillage ambré enveloppant.

La note en elle-même est donc une construction, «la véritable essence d’agar wood, provenant de plantations au Laos, n’a été ajoutée qu’avec parcimonie vers la fin du projet». Oud Royal s’octroie donc le privilège, des rares parfums, de recenser de l’huile pure en sa composition. Une fois l’oud ajouté, le parfum révèle sa construction et toutes les caractéristiques du bois précieux se dévoilent peu à peu pour prendre tout leurs sens.

Mystérieux, sombre et fumé, Oud Royal se définit comme “le couronnement de l’oud” et il est très justement une ode toute entière à la précieuse matière, soulignant chacun de ses caractères tout juste nuancés et savamment sublimés. Une fragrance profonde, complexe et fascinante qui vous fera voyager à coup sûr vers de chaudes terres lointaines.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s