The frangipani, flower of temples

Situer Bali et Jimbaran sur une carteLet me take you back to small but sumptuous Bali. This destination has already been tackled on the blog, but there is still so much to say; I was fortunate enough to visit Bali four times in less than two years (thanks to living within 3 hours by plane!) And I still feel the same excitement each time I arrive! The island, the sea, the Balinese, their smiles, temples and flowers … So I thought I should speak of a flower rooted in Balinese culture and well-known among perfumers: the frangipani flower.

Plumeria is a botanical genus consisting mainly of deciduous trees and shrubs, with contorted look, native to Central America and widely naturalized in Asia. Its common name “Frangipani” comes from a sixteenth-century Italian marquis, Frangipani, who created a perfume based plumeria (already!).

There are many varieties of plumeria, providing a myriad of flowers from white to red through yellow and pink. These gorgeous spiral flowers, soft as velvet, produce a heady scent that is powerful but delicate, with a very exotic characteristic note.

Like many flowers in Asia, the frangipani flower is symbolic. The flower is known as champa khawm in Thailand, kemboja in Malaysia and jepun in Indonesia, and it is one of the national emblems of Laos, where it is called dok champa. In some popular belief as in China, the frangipani provides shelter for ghosts and demons, while in Malaysian folklore, its fragrance is associated with vampires.

The augurs of the Hindu and Buddhist cultures were kinder in their appraisal of the flower, associating it with temples and gods. The flower has for many years been used as an offering to the gods during religious ceremonies.

In the Pacific region, the cultures of Tahiti, Fiji, Hawaii, Tonga, the Cook Islands and New Zealand use the plumeria to make lei; beautiful wreaths offered as a symbol of hospitality and welcome.

In Bali, when exploring frangipani flowers, it is good to get up early and browse the traditional markets. At dawn, Balinese women sell an assortments of flowers, often plucked from their own gardens, to be used in the composition of daily offerings. In addition to frangipanis, these offerings, called Canang sari, are adorned with ylang ylang, champacas, hydrangeas and bougainvilleas set upon a bedding of banana leaves.

Frangipanis are also very often found in and around temples. Their delicate white petals and yellow hearts are placed on lava stone altars, behind ears, in women’s hair and adorn udeng (traditional male headdress). It is also not uncommon to see frangipani trees placed in the heart of temples, where their subtle fragrance pervades their divine surroundings.

When held in the hand and spun by the stem, this intoxicating flower lets out a warm floral aroma.

Absolute Frangipani also offers a root character, which is a bit disappointing considering its initial floral scent. However, its fragrance can be reconstructed through perfumery to be as close to the natural scent.

Perfumer Jean Claude Ellena describes it as “a sensory surge of incredible delicacy. Not too discreet or too noisy”. Officially erotic but not as turbulent as tuberose, its typical exotic floral note, the almondy, slightly vanilla accents, brings evocative images of a distant elsewhere.

Of course, perfumers use it to evoke the journey through perfume. Plumeria is most often used in the composition of summer flower fragrances; sparkling and invigorating, warm and sensual. It is also a leading ingredient in many floral fragrances (i.e. Kenzo Amour highlighted on the blog a few weeks ago) and even a few oriental perfumes. Smelling the scent of frangipani is an experience we offer to you, one most often likened to experiencing the golden light of day in the tropics.



Le frangipanier, la fleur des temples

Situer Bali et Jimbaran sur une carteJ’ai tant de voyages à vous faire partager que je ne sais par où commencer, alors après réflexion je vais continuer avec l’Indonésie et vous emmener de nouveau sur la petite, mais néanmoins somptueuse, île de Bali. Une destination déjà abordée sur le blog mais dont il y a encore tant à dire… J’ai eu la chance d’y séjourner quatre fois en moins de deux ans (vivre à moins de 3 heures d’avion facilitant bien les choses!) et je ressens toujours la même exaltation dès mon arrivée! L’île, la mer, les balinais, leurs sourires, les temples et les fleurs… Alors j’ai pensé vous parler d’une fleur, ancrée dans la culture balinaise et encore une fois bien connue des parfumeurs : la fleur de frangipanier.

Le Plumeria est un genre botanique se composant principalement d’arbres et arbustes feuillus à l’allure contorsionnée originaire d’Amérique centrale et largement acclimaté en Asie. Son nom commun de « frangipanier » vient de celui d’un marquis italien du XVIe siècle, Frangipani, qui avait créé un parfum à base de plumeria (déjà !).

Il existe de nombreuses variétés de plumeria, donnant une myriade de fleurs variées allant du blanc au rouge en passant par le jaune et le rose. Ces magnifiques fleurs spiralées, au toucher doux comme du velours, dégagent un parfum enivrant, puissant mais délicat, avec une note caractéristique très exotique.

Comme beaucoup de fleurs en Asie, la fleur de frangipanier est porteuse de nombreux symboles. Appelée champa khawm en Thaïlande, kemboja en Malaisie et jepun en Indonésie, elle est l’un des emblèmes nationaux du Laos sous le nom de dok champa. Dans certaines croyances populaires, notamment en Chine, le frangipanier fournit un abri à des fantômes et des démons tandis que son parfum est associé aux vampires dans le folklore malais… pas de mauvaise augure pour autant dans les cultures hindouiste et bouddhiste, où la fleur de frangipanier est largement associée aux temples et donc aux dieux! Sa fleur est, depuis de nombreuses années, utilisée en offrandes aux divinités lors des cérémonies religieuses.

Plus loin, dans les régions de l’océan Pacifique, plusieurs îles comme Tahiti, Fidji, Hawaï, Tonga, les îles Cook ou encore la Nouvelle-Zélande utilisent le plumeria à l’exécution des célèbres lei, ces splendides couronnes de fleurs offertes en guise de bienvenue et symbole d’hospitalité.

A Bali, pour partir à la découverte des fleurs de frangipanier il est bon de se lever tôt et parcourir les marchés traditionnaux. Dès l’aube, les femmes balinaises vendent leurs assortiments de fleurs, très souvent cueillies dans leurs propres jardins,  qui serviront à la composition des offrandes journalières: fleurs d’ylang ylang, champaca, hortensia, bougainvillier et parmi elles la fleur de frangipanier. Elle colore de son jaune étincelant les petits paniers d’offrandes de feuilles de bananier: les canang sari.

C’est d’ailleurs très souvent aux alentours des temples que la fleur de frangipanier reigne. On surprend ses délicates fleurs blanches au cœur jaune déposées sur les autels de pierre de lave; elles se glissent derrière les oreilles, dans les chevelures de jais des femmes et ornent les udeng (coiffure traditionnelle) des hommes. Aussi il n’est pas rare de voir les frangipaniers prendre place au cœur même des cours des temples, habillant de leur subtil parfum cet environnement divin.

Car c’est bien ce parfum si enivrant qui fait toute la beauté et la notoriété de la fleur. Dans la main, la fleur de frangipanier tournoie, laissant échapper sa senteur florale et chaleureuse à souhait.

L’absolu de frangipanier offre un caractère racinaire, un résultat un peu décevant au regard de sa senteur florale initiale. Sa fragrance est alors recomposée en parfumerie pour approcher au plus près son parfum naturel.

Le parfumeur Jean Claude Ellena la décrit telle « une envolée sensorielle d’une délicatesse inouïe. Ni trop dicrète, ni trop tapageuse ». Officiellement érotique sans toutefois être aussi turbulente qu’une tubéreuse, sa note florale exotique typique, aux accents amandés et légèrement vanillés, est porteuse d’images évocatrices d’un ailleurs lointain.

Alors bien sûr, les parfumeurs l’utilisent aisément pour évoquer le voyage en parfum. Le plumeria rentre le plus souvent dans la composition des parfums estivaux, pétillants et toniques dont la fleur apporte toute sa chaleur et sa sensualité. Elle est aussi un ingrédient phare de nombreux parfums floraux (dont Kenzo Amour que je vous presentai il y a peu) voir même de quelques parfums orientaux. En sentant le parfum du frangipanier c’est tout un imaginaire qui s’offre à vous, renvoyant le plus souvent à la lumière dorée des fins de journée sous les tropiques…

6 thoughts on “The frangipani, flower of temples

  1. Mamminic says:

    Un véritable trésor que votre blog! Il manque malheureusement les odeurs mais les photos que vous partagez avec nous me poussent à “imaginer” les senteurs. Merci

    • Christa says:

      Merci beaucoup Manminic pour votre commentaire, je suis vraiment touchée que vous qualifiez mon blog de ‘trésor’, c’est très flatteur!

    • Christa says:

      Evidemment j’en rêve! peut-être un jour il nous suffira d’appuyer sur une touche pour diffuser les parfums.
      En attendant cette petite révolution, j’essaye tant bien que mal de décrire avec des mots les odeurs rencontrées, qui j’espère suffisent à vous faire sentir…

  2. Rebillard says:

    J’ en ai 4 chez moi ……. ils n’ ont pas encore fleuris ….. Merci pour votre blog trop sympa

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s