Meet with Laura Coppen

In early 2013, Laura Coppen made a trip to Kenya, to help a weaving community develop their skills, and fell deeply in love with both the place and the people.

She discovered an incredibly rich level of craftsmanship with skilled and talented artisans who were using a wide variety of techniques, which have been passed on through generations.

With her training and insight into textile design, Laura created Kahoko: a contemporary lifestyle label made with sustainable and renewable natural materials, which is fair trade compliant and 100% made in Kenya.

What made you launch Kahoko?

Kahoko was launched after a 4 month mission to Kenya to work with a group of handknitters on a design development project, after seeing the potential of the talented artisans it seemed necessary to share their skills with the world and therefore the Kahoko idea was born.

What made you decide to work in Kenya’s rural Rift Valley?

After a year of discussing project ideas with the artisans via email, it seemed necessary to be there face to face, hand to hand and I couldn’t resist to embark on a adventure with an open project idea to see where it could go and what it could ripen into.

Can you tell us more about who are the artisans you are working with ?

Kahoko works with a series of different artisan groups for each of the product categories that we work with. A group of ladies make our wool wrapped soaps, handknitters make our cushion covers and a family of hand weavers make our rugs.

after seeing the potential of the talented artisans it seemed necessary to share their skills with the world.

Describe Kahoko in 3 words:

Sustainable, minimalist, handmade.

Can you describe your process of production?

Everything Kahoko makes is 100% handmade, using sustainable and renewable resources. The aim being to share the skills of a group of talented artisans with the world. Kahoko’s artisans create handmade products from workshops near or within their homes, therefore allowing home duties and the care of their children to be done alongside their daily work. The workshops also provide an area to meet up with others from the local area.

Where does your inspiration come from?

My inspiration comes from a wide breadth of sources; travels, galleries and textile hunting whereby I take photographs and collect items unique to each country. I have an obsession with geometric patterns so this is usually a good starting point for me, which can be seen in the identity of Kahoko entirely. I am also inspired by nature and what can be created from it, hence the use of all natural resources with Kahoko’s products.

What was your first encounter with scent when you arrived in Kenya?

Morning dew drying in the summer sun.

How would you define the olfactive identity of Kenya?

Kenya is a place which heightens all senses. In particular its colours and its aroma. Driving along the pipeline between Njoro and Nakuru, the fresh grass mixed with the dry road permeates the air. The lower one goes the dryer the smells get with dusty roads, and the higher the damper.


Laura Coppen © Kahoko


Rencontre avec Laura Coppen

C’est lors d’un voyage au Kenya en 2013, initialement pour aider des communautés d’artisans tisseurs à développer leurs compétences, que Laura Coppen tomba véritablement sous le charme du pays et de ses habitants.

Elle y découvre un savoir-faire incroyablement riche et une myriade d’artisans aussi compétents que talentueux, qui utilisent une variété de techniques transmises de génération en génération.

Riche de ses compétences dans l’univers du textile, Laura décide de créer Kahoko: une marque d’art de vivre contemporaine entièrement fabriquée au Kenya, à partir de matières naturelles, durables et renouvelables, issues du commerce équitable.

Qu’est ce qui vous a donné envie de lancer Kahoko?

J’ai décidé de lancer Kahoko après une mission de 4 mois au Kenya alors que je travaillais avec un groupe de tisserands sur un projet de développement. Après avoir découvert le potentiel et le talent des artisans kenyans, il me semblait nécessaire de partager leurs compétences avec le reste du monde et c’est ainsi qu’est né Kahoko.

Qu’est ce qui vous a décidé à travailler dans la vallée du Rift?

Après avoir discuté près d’un an du projet avec les artisans via email, il m’a semblé indispensable d’être sur place, pour travailler à leurs côtés, main dans la main. Je n’ai aussi pu résister à l’idée de me lancer dans l’aventure d’un nouveau projet, afin de voir où il pourrait nous emmener et ce qu’il pourrait devenir.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les artisans avec lesquels vous travaillez?

Kahoko travaille avec différents groupes d’artisans pour chacune de ces catégories de produits. Une groupe de femmes est en charge de nos savons de laine, des tricoteuses s’occupent de la confection des coussins tandis qu’une famille de tisserands fabriquent à la main tous nos tapis.

Kahoko a pour mission de partager les compétences et le talent des artisans kenyans à travers le monde.

Décrivez Kahoko en 3 mots:

Durable, minimaliste et fait-main.

Pouvez-vous nous décrire votre processus de production?

Tous les produits Kahoko sont entièrement fabriqués à la main et utilisent des ressources naturelles durables et renouvelables. Kahoko a pour mission de partager les compétences et le talent des artisans kenyans à travers le monde. Nos artisans travaillent dans des ateliers à proximité de leurs maisons pour leur permettre d’assumer quotidiennement les diverses tâches domestiques et agricoles nécessaires dans ces régions rurales tout en assurant la garde de leurs enfants. Les ateliers offrent également un merveilleux espace de rencontres et d’échanges pour les habitants de différentes régions.

D’où provient votre inspiration?

Je m’inspire aussi bien de mes voyages, des galeries visitées que de ma collection de textiles provenant des quatre coins du monde. J’ai une obsession pour les motifs géométriques et ils constituent très souvent le point de départ d’une nouvelle idée. La nature est enfin une éternelle source d’inspiration et de création, et c’est pourquoi nous utilisons tant de ressources naturelles dans la fabrication des produits Kahoko.

Quelle fut votre première rencontre avec le parfum lorsque vous êtes arrivé au Kenya?

La rosée matinale séchant sous le soleil de l’été.

Comment définiriez-vous l’identité olfactive du Kenya?

Le Kenya est un pays qui intensifie tous les sens et en particulier les odeurs et les arômes. Conduire le long de l’oléoduc entre Njoro et Nakuru, où l’air est imprégné de l’herbe fraîche mélangée avec l’aridité de la route est très caractéristique. A mesure que l’on descend vers le sud, l’odeur humide devient de plus en plus sèche et poussiéreuse.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s