Meet with Tammy Frazer

Since 2011, South African Tammy Frazer has carved herself a place in the fragrance industry with her very own perfume house, Frazer Parfum. She has set apart her brand by taking an antiquarian approach to the art, where she personally creates the perfumes by hand.

In keeping with developments in the luxury industry, Tammy has taken a ‘green’ approach to perfumes. She works solely with quality natural and organic raw materials from suppliers the world over including African farmers that she trains to cultivate untouched land for harvesting the best local ingredients.

What was your first encounter with fragrance as a scent?

Lying on the grass in the garden as a little girl and eating clover leaves.

What is your favorite raw material?

Tuberose for its ability to malleably challenge a composition.

What made you launch Frazer Parfum?

The need for something pure and honest.

Describe Frazer Parfum in 3 words:

Classic, sophisticated, timeless.

Why are Frazer Parfum products so unique?

They are handmade with natural raw materials of the highest quality. Directly connected to the oil producing farmers.

You are one of the rare perfumer who is making 100% natural fragrances only. Why is this so important to you? How is this challenging in your creative process?

Because the smell quality of these precious raw materials is far superior. The challenge is initially introducing consumers to something new.

You travel the African continent to source your raw materials. You are the first perfumer to use Omumbiri, how did you discover it?

I contacted the ambassador of the omumbiri project and immediately booked a trip to visit north-west Namibia and learn more. I’m very hands on and directly contacted to the source.

How would you define the olfactive identity of South Africa?

We should own a new fragrance group: Resinous. After all, the resins come from here, they should not be lumped into Oriental.

Why are African scents unique?

The climate and the untouched landscape.


© Frazer Parfum


Rencontre avec Tammy Frazer

Depuis 2011, Tammy Frazer, parfumeur sud-africaine s’est faite une place dans l’industrie de la parfumerie avec sa marque éponyme Frazer Parfum. Elle a fondé une maison de parfum à part qui renoue avec l’art traditionnel de la parfumerie et créée chaque parfum à la main.

En accord avec l’évolution de l’industrie du luxe, Tammy a adopté une approche «verte» dans la conception de ses parfums. Utilisant uniquement des matières premières naturelles et biologiques recueillies auprès des meilleurs fournisseurs du monde entier. Elle s’engage également a soutenir les agriculteurs africains qu’elle forme personnellement pour cultiver des terres en friche et ainsi récolter les meilleurs ingrédients locaux.

Quel est votre premier souvenir olfactif?

Petite fille, allongée sur l’herbe dans le jardin à manger des feuilles de trèfle.

Quels est votre matière première favorite?

La tubéreuse pour sa capacité à défier chaque composition.

Qu’est ce qui vous a donné envie de lancer Frazer Parfum?

Le besoin de quelque chose de pur et d’honnête.

Décrivez Frazer Parfum en 3 mots:

Classique, sophistiqué, intemporel.

Qu’est-ce qui rend les produits Frazer Parfum si uniques?

Ils sont fabriqués à la main à partir de matières premières naturelles de la plus haute qualité provenant directement des producteurs d’huiles essentielles.

Vous êtes l’une des rares parfumeurs a créer exclusivement des parfums 100% naturels. Pourquoi est-ce important pour vous? Cela complique-t-il votre processus de création?

Pour la simple raison que la qualité de ces précieuses matières est de loin supérieure. Le défi est d’introduire les consommateurs à quelque chose de nouveau.

Vous voyagez sur le continent africain à la source des matières premières que vous utilisez. Vous êtes aussi le premier parfumeur à avoir utilisé l’Omumbiri dans une composition, comment avez-vous découvert cette matière?

J’ai contacté la personne en charge du projet Omumbiri pour en apprendre davantage puis ai immédiatement réservé un voyage pour visiter le nord-ouest de la Namibie. Je suis très pragmatique et aime remonter directement à la source.

Comment définiriez-vous l’identité olfactive de l’Afrique du Sud?

Il faudrait créer une nouvelle famille olfactive: les résineux. Après tout, les résines viennent d’ici, elles ne devraient pas être regroupées dans la famille des orientaux.

Qu’est ce qui fait selon vous l’unicité des senteurs africaines?

Le climat et les paysages intacts.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s