Meet with Rifat Özbek

Rifat Özbek was born in Istanbul, he studied fashion at the Central St Martins. In 1985, he started his own fashion line ÖZBEK based in London, inspired by his cultural heritage, music, architecture and his extensive travels. Over the ensuing years ÖZBEK became a highly acclaimed fashion label with runway shows in London, Milan, New York and Paris

In 2005 after 30 years, fashion designer Rifat Özbek’s home became his primary focus and he turned his creative interest to interior design. Inspired by decorating his own holiday home and his continued love of working with colourful textiles and patterns he had the idea to produce a small range of cushions filled with lavender. Rifat’s inimitable design sense was immediately recognised and together with his partner Erdal Karaman they created YASTIK (Turkish for pillow).

What was your first olfactory memory?

My childhood was full of different scents, but I would say that citrus smells are especially memorable. In particular, lemon blossom, which is wonderfully pungent and sweet by contrast to the fruit which is sharp and fresh. Lemon cologne was very popular in Turkey when I was growing up.

What made you launch Yastik?

Whilst decorating my holiday house in Southern Turkey, I used fabrics I had collected over many years to make cushions and furnishings. I started to produce a small range of cushions and an opportunity became available to take a small shop on the newly re-furbished marina in Bodrum. It was an instant success that quickly led to some private and hotel commissions. We opened a store in Istanbul a couple of years later.

Describe Yastik in 3 words:

Unique, luxurious, kaleidoscopic.

How did you come up with the idea to create lavender cushions?

Lavender has always been one of my favorite fragrances, and just a hint of it when you sit on your sofa or lie on your bed is enough to give a sense of peace and tranquility; hence the idea to add a few grams of dried lavender flowers to all Yastik cushions.

The small lavender bags were also created as a way of promoting the distinctive Yastik embroideries, which have since become the ultimate house gifts.

Living in Istanbul since a young age, aromas have always been all around me

When was your first encounter with lavender?

I think I first encountered lavender in my garden; it represents the latest part of summer. Its beautiful color as well as its calming and healing properties are renowned, but the unmistakable scent is what first draws you in.

What makes your products so unique?

The attention to detail, the quality, and the fact that we are continually re-imagining designs to give our cushions a distinctive appeal. We are tirelessly sourcing the rarest and most beautiful woven Ikats, Suzani and Şile embroideries to create limited editions of each cushion.

You are working with many Turkish artisans to create your products, can you describe your creative process?

Along with my partner, Erdal Karaman, we source the fabrics mostly from Central Asia, where we have a long association with our suppliers; they know our preferences and present us with their finest selection of handcrafted fabrics from unique rural areas. Those fabrics are rare and only available in small quantities that suit our needs, since Yastik cushions are only produced in limited editions.

Silk Ikats are hand woven on traditional narrow looms and resist dyed threads. Suzani and Şile embroideries (originally made as wedding dowries) are also developed using skills that have been handed down over many generations; the designs often have a different meaning in each village according to their individual folklore and culture.

After making the final selection we go to work in our studio – mixing and patch working the textures and patterns, sometimes using braids, ribbons and decorative stitching in a contemporary way to create the distinctive Yastik cushions.

Where does your inspiration come from?

From a huge variety of sources as diverse as cities, houses, gardens, art, architecture, films, books and journeys.

How would you define the olfactive identity of Istanbul?

Living in Istanbul since a young age, aromas have always been all around me; from jasmine and rose fragrances that you can smell in the gardens, to the rich spices of the markets and, as we lived on the Bospherous, the ever present and wonderful smell of the sea.


Rifat portrait RGB


Rencontre avec Rifat Özbek

Né à Istanbul, Rifat Özbek étudia la mode à la Central St Martins. Basé à Londres, il lança sa propre de ligne de vêtements OZBEK en 1985, inspirée de son patrimoine culturel, de la musique, de l’architecture et de ses nombreux voyages. Au cours des années qui ont suivi, OZBEK est devenu un label très acclamé dans le milieu de la mode avec des défilés à Londres, Milan, New York et Paris.

En 2005, après 30 ans de carrière, la maison du couturier devient sa nouvelle obsession et il tourna son intérêt créatif vers la décoration d’intérieur. Inspiré par sa propre maison de vacances et de son amour continuel pour les textiles et les motifs, il eu l’idée de produire une petite gamme de coussins colorés qui sentent bon la lavande. Son inimitable sens du design a été immédiatement reconnu et, ensemble avec son partenaire Erdal Karaman, ils ont créé YASTIK (coussin en turque).

Quel est votre premier souvenir olfactif?

Mon enfance a été bercé par de nombreuses senteurs, mais je dirais que les odeurs d’agrumes restent les plus mémorables. En particulier, la fleur de citron, qui est merveilleusement douce et intense en comparaison au fruit, frais et grinçant. Les eaux de cologne citronnées étaient très populaires en Turquie quand j’étais enfant.

Qu’est ce qui vous a donné envie de lancer Yastik?

Alors que je décorais ma maison de vacances dans le sud de la Turquie, je me suis trouvé à utiliser des tissus que j’avais recueilli au cours de nombreuses années pour fabriquer des coussins et des meubles. J’ai alors commencé à produire une petite gamme de coussins et une opportunité fut disponible pour une petite boutique sur la marina tout juste rénovée à Bodrum. Ce fut un succès immédiat qui a rapidement conduit à de nombreuses commandes d’hôtels et de particuliers. Nous avons ensuite ouvert un magasin à Istanbul quelques années plus tard.

Décrivez Yastik en 3 mots:

Unique, luxueux, kaléidoscopique.

Comment vous est venue l’idée de créer des coussins de lavande?

La lavande a toujours été un de mes parfums préférés, et juste un soupçon diffusé en s’asseyant dans le canapé ou en s’allongeant sur le lit est suffisant pour donner un sentiment d’appaisement et de tranquillité; d’où l’idée d’ajouter quelques grammes de fleurs de lavande séchées dans tous les coussins Yastik.

Les petits sachets de lavande ont également été créés comme un moyen de promouvoir les broderies traditionnelles et distinctives de la marque, ils sont depuis devenus d’indispensables cadeaux à offrir pour la maison.

un soupçon de lavande diffusé en s’asseyant dans le canapé ou en s’allongeant sur le lit est suffisant pour donner un sentiment d’appaisement et de tranquillité.

Quelle fut votre première rencontre avec la lavande?

Je pense que ma première rencontre fut avec la lavande de mon jardin; la lavande représente la fin de l’été. Sa belle couleur violette ainsi que ses propriétés calmantes et cicatrisantes sont très réputées, mais c’est incontestablement son parfum qui tout d’abord vous attire.

Qu’est-ce qui rend les produits Yastik si uniques?

L’attention au détail, la qualité, et le fait que nous imaginons continuellement de nouveaux design pour donner à nos coussins un charme distinctif. Nous recherchons sans relâche les tissus les plus beaux et les plus rares: Ikats, Suzani et broderies Şile pour créer des produits exclusifs en petite quantité.

Vous travaillez avec de nombreux artisans turcs pour la fabrication de vos produits, pouvez-vous nous décrire votre processus de création?

Avec mon partenaire, Erdal Karaman, nous nous approvisionnons de nos tissus principalement en Asie centrale, où nous avons un partenariat de longue date avec nos fournisseurs. Ils connaissent nos préférences et nous présentent uniquement leurs plus belles sélections de tissus artisanaux, provenant de petites zones rurales. Ces tissus sont rares et uniquement disponible en très petite quantité, ce qui néanmoins correspond à nos besoins, sachant que les coussins Yastik ne sont produits qu’en éditions limitées.

Les Ikats de soie sont tissés à la main avec des fils teints très résistants sur d’étroits métiers traditionnels. Les tissus Suzani et les broderies Sile (utilisés à l’origine comme dot de mariage) sont fabriqués grâce à des compétences qui ont été transmises au fil des générations. Leurs dessins ont souvent un sens différent dans chaque village en fonction du folklore et de la culture de chacun.

Une fois la sélection de tissus effectuée, le travail se poursuit dans notre studio – où l’on mélange, patchwork les textures et les motifs, ajoutant parfois des tresses, des rubans et des coutures décoratives… mais toujours de façon contemporaine pour créer l’identité singulière des coussins Yastik.

D’où provient votre inspiration?

J’ai de nombreuses sources d’inspiration aussi diverses que les villes, les maisons, les jardins, l’art, l’architecture, les films, les livres et les voyages.

Comment définiriez-vous l’identité olfactive d’Istanbul?

Vivant à Istanbul depuis mon plus jeune âge, les parfums ont toujours été très présents. Les senteurs de rose et de jasmin que l’on peut sentir dans les jardins, la richesse des épices dans les marchés et, comme nous vivons sur le Bosphore, l’odeur magnifique et omniprésente de la mer.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s