Your scented travel memories: Ella

“We had been sitting on the train to Ella for a couple of hours. Riding through the mountains, through the villages, through the several train stops. One of the most relaxing train rides you will able be in. A feast to the eyes if I may say so. Beautiful. The windows and doors on the train are all open allowing for the warm breeze to blow through all the cabins and carts. I sat by the one of the doors of the train, my feet hanging out from the floor, my hands extended touching the trees and shrubs. I closed my eyes and it almost felt like I was flying.

Then without notice, my entire being was absorbed by the smell, I smell I had not yet been able to taste ever. The smell of green. If there’s no such thing I just made it a thing. I opened my eyes and all I could see was green. Green rows of perfectly aligned rows of tea plantations following the curvature of the plains and mountains. GREEN. You’ve smelled a mint leave yeah? How about peppermint? You’ve smelled a leaf.. a handful of leaves… a plant.. but have you ever smelled what acres and acres of green herbs smell like? This was Sri Lanka. These were the famous tea plantations we had heard so much about. You will be impregnated by the scent, a scent that automatically makes you feel fresh and renewed.

And then, as if we hadn’t given our sense more than they could have ever asked for.. It started raining. Now it smelled like wet green, humid green. It felt like The fog and breeze from the light showers made me feel like I had been dipped into a tea-cup full of water and herbs. Literally. I never want to leave. There has never been such a connection with my scent of smell and sight. I’m positive that if I had only seen this landscape rather than actually being here and smelling it first hand, it wouldn’t have been as impressive. It is thanks to your sense of smell that your eyes are feasted with such beauty. A scent that follows me everywhere I go and whenever I need to freshen up emotionally, all I have to do is close my eyes and remember that rainy day in Sri Lanka.”

Ana Gabriela (Mexican-American, between Mexico and California)
@nomadsventure

If you also want to share your best scented travel memories, email your story at blog@scentcorner.com. Please don’t forget to mention your name and city and feel free to include some of your pictures to illustrate (Minimum resolution 120 pixels/inch).



Vos souvenirs de voyage parfumés: Ella

“Nous étions assis dans le train pour Ella depuis quelques heures déjà. Traversant les montagnes, desservant les villages au rythme des nombreux arrêts du convoi. C’est néanmoins l’un des trajets en train les plus reposants que j’ai eu l’occasion de faire. Un régal pour les yeux. Tout est beau. Les fenêtres et les portes sont grandes ouvertes et permettent à la brise chaude de souffler à travers les voitures. Je me suis assise sur le bord d’une des portes, les pieds suspendus dans l’air et les mains tendues pour toucher les arbustes du bas-côté du bout des doigts. Et alors que je fermais les yeux, j’avais tout simplement l’impression de voler.

Soudain, sans véritablement m’en apercevoir, tout mon être fut absorbé par une odeur, une odeur que je n’avais jamais rencontré auparavant. L’odeur du vert. J’ai ouvert les yeux et tout ce que je pouvais voir autour de moi était vert. Les lignes des plantations de thé, vertes et parfaitement alignées, qui suivaient la courbure des plaines et des montagnes à perte de vue. VERT. Avez-vous déjà senti de la menthe? De la menthe poivrée? Une feuille… une poignée de feuilles… une plante peut-être… Mais avez-vous déjà senti des hectares et des hectares d’herbes, de feuilles, de plantes? Et bien voilà l’odeur du Sri Lanka. Ces célèbres plantations de thé dont nous avions tant entendu parler, et dont l’odeur nous a totalement envahie d’une sensation de fraîcheur, de renouveau.

Et puis, comme si nos sens n’avaient pas suffisamment été comblés… Il a commencé à pleuvoir. L’odeur est alors devenue humide, mouillée, toujours verte mais gorgée d’eau. Le brouillard et la brise des averses me donnaient l’impression d’avoir été littéralement trempée dans une tasse de thé, mouillée des pieds à la tête d’un mélange parfumé d’herbes et d’eau. Je ne veux pas partir, je ne veux plus quitter cet endroit. Je n’ai jamais connu une telle connexion entre ma vue et mon odorat. Je suis certaine que si j’avais simplement vu ce paysage, plutôt que d’être ici à le vivre, à le sentir, il n’aurait jamais été aussi impressionnant. Je réalise que c’est grâce à l’odorat que les yeux peuvent apprécier une telle beauté. Le souvenir de ce parfum ne m’a plus jamais quitté ; et à chaque fois que je souhaite le retrouver, il me suffit de fermer les yeux et de me remémorer ce jour pluvieux dans les montagnes du Sri Lanka.”

Ana Gabriela (Mexico-Américaine, entre Mexico et la Californie)
@nomadsventure

Si vous aussi souhaitez partager vos plus beaux souvenirs de voyage parfumés, envoyez votre récit à blog@scentcorner.com sans oublier de mentionner votre nom et votre ville. N’hésitez pas à inclure quelques unes de vos photos en guise d’illustration (Résolution minimum 120pixels/cm).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s