The incense spirals of Man Mo temple, Hong Kong

In our discovery of Hong Kong’s perfumed places, it is a small Taoist temple that truly fits like an olfactory destination not to be missed. Located on the slopes of Victoria Peak, among the huge buildings of the city stands the traditional and discrete Man Mo Temple 文武庙.

Built in 1847 in colonial times by the Taoists, the Man Mo temple is the oldest in the city. Despite having been renovated several times, it still retains its original appearance and reminds visitors of Hong Kong from another time. Two deities are worshiped there: Man, the god of literature and Mo, the god of war.

If you miss its antiquated look, at the heart of the imposing modern city let yourself be guided by the scent that you smell from the surrounding streets. This is actually not an exaggeration to say that we can smell it from distance. The scent of the Man Mo temple is known for its towering incense spiral offering to create a special atmosphere inside.

From the outside entrance, a censer blows a fragrant white smoke that fills the street and leads all passersby to investigate the origin of the scent. Then from the doorway another world awaits us inside…

Huge incense spirals exposed above our heads flicker around to make us lose balance. Fragrant curls escaping from their glowing red point, surround us with an imposing smoke so dense that it is almost opaque. The smell is at its peak, it burns the eyes and it stings the throat. Tourists around us emerge quickly as the atmosphere is both heavy and suffocating.

Yet after a few seconds, it is possible to see appearing. The light falling from the ceiling illuminates this ballet of spirals, which are arranged on different levels and seem to tangle and collide. At their heart, prayers are scribbled on red cards. Traditionally these hanging incense coils are intended to draw the attention of the gods whose benevolence is solicited. As the incense is consumed slowly prayers fly to other climes.

The ambient scent of incense reveals resinous accords with woody and spicy accents. But here, more than in other temples, it imposes a heavy density, the scent is warm and enveloping. The Man Mo Temple is not very large and can be explored quickly, however I stayed in this atmosphere longer than required by the visit; imbued by its unique atmosphere.

Coming out of the crude light dazzles me, my senses awakening are stunned. Is this how one describes the after-effects of an extreme serenity?

My clothes, my hair, maybe even my skin is completely impregnated. I am no longer able to distinguish anything as my nose is saturated. The smell won’t leave me for many hours.

It is suggested that the Man Mo temple itself has nothing very impressive and yet I have never yet visited such a moving temple. A quiet and extremely serene place in the middle of a city in perpetual motion. An incredible fragrance we discover too rarely in public places, but which will now be enshrined in my memory as one of my most beautiful olfactory discoveries.

ADDRESS

124 Hollywood Road, at the intersection of Hollywood Road and Ladder Street. In the Mid-Levels sector, part of the Western District of Hong Kong Island.

Opening hours: everyday from 8am to 6pm.

How to get there? From the commercial center of the International Finance Center (IFC), near the ferry terminal, it only takes a few minutes to reach the temple via the Mid-Levels Escalator (a covered escalator climbing the mountainside). You can also take bus number 26 from Des Voeux Road (the stop is in front of the HSBC building).



Dans notre découverte des lieux parfumés d’Hong Kong, il est un petit temple taoïste qui s’inscrit véritablement comme une destination olfactive à ne pas manquer. Situé sur le flanc du pic Victoria, parmi les immenses buildings de la ville se dresse le discret et traditionnel temple Man Mo 文武庙.

Édifié en 1847, à l’époque coloniale par des Taoïstes, le temple Man Mo est le plus ancien de la ville. Bien qu’ayant été rénové à plusieurs reprises, il garde encore aujourd’hui son allure d’origine et rappelle un Hong Kong d’un autre temps. Deux divinités y sont vénérées : Man, le dieu de la littérature, et Mo, le dieu de la guerre.

Si vous manquez son allure désuète au cœur de l’imposante ville moderne, laissez-vous guider par son parfum que l’on hume des rues aux alentours. Ce n’est effectivement pas exagéré que de dire qu’on le sent de loin. Le parfum du temple Man Mo est reconnu pour ses imposantes spirales d’encens qui offrent à son intérieur une atmosphère toute particulière.

Dès l’entrée extérieure, un encensoir souffle une fumée blanche odorante qui inonde la rue et mène par le bout du nez tous les passants jusqu’à lui. Puis dès le pas de porte enjambé c’est un autre monde qui s’offre à nous…

D’immenses spirales d’encens exposées au-dessus de nos têtes vacillent à nous faire perdre l’équilibre. Les volutes parfumées s’échappant de leur pointe rougeoyante, nous entourent d’une fumée imposante, si dense qu’elle en est presque opaque. L’odeur est à son apogée, elle brûle les yeux, elle pique la gorge. Des touristes autour de nous, ressortent aussitôt tant l’atmosphère est lourde et suffocante.

Et pourtant au bout de quelques secondes seulement, les formes se distinguent. La lumière tombant du plafond illumine ce ballet de spirales qui, disposées en étages, s’emmêlent et s’entrechoquent. En leur cœur, des prières gribouillées sur des cartes rouges. Traditionnellement ces spirales d’encens suspendues sont destinées à attirer l’attention des dieux dont on sollicite la bienveillance. À mesure que l’encens se consumme lentement les prières s’envolent vers d’autres cieux.

Le parfum ambiant de l’encens révèle des accords résineux aux accents boisés et épicés. Mais ici plus que dans les autres temples encore, il impose une densité lourde, le parfum est chaud et enveloppant. Le temple Man Mo n’est pas très grand et le tour se fait rapidement, néanmoins je resterais dans cet univers plus de temps que ne l’impose la visite, m’imprégnant de son atmosphère unique.

En ressortant la lumière brute m’éblouit, mes sens en éveil se retrouvent étourdis. Est-ce ainsi que l’on décrit les contre-coups d’une extrême sérénité ?

Mes vêtements, mes cheveux peut-être même ma peau sont totalement imprégnés. Je ne suis plus en mesure de distinguer quoique ce soit tant mon odorat est saturé. L’odeur ne me quittera pas avant de longues heures durant.

On laisse entendre que le temple Man Mo n’a en soi rien de très impressionnant et je n’ai pourtant jamais visité un temple aussi bouleversant. Un lieu calme et si serein au milieu d’une cité en perpétuel mouvement. Un parfum incroyable comme on en découvre que trop rarement dans des lieux publics, et qui restera désormais inscrit dans ma mémoire comme l’une de mes plus belles découvertes olfactives.

CARNET D’ADRESSES

Au 124 Hollywood Road, à l’intersection de Ladder street et Hollywood road. Dans le secteur des Mid-Levels, qui fait partie du district ouest de l’île de Hong-Kong.

Horaires d’ouverture : tous les jours de 8h à 18h.

Comment s’y rendre ? Du centre commercial de l’International Finance Center (IFC), près de l’embarcadère des ferries, il ne faut que quelques minutes pour gagner le temple via l’escalator des Mid-Levels (un escalator couvert qui escalade le flanc de la montagne). Vous pouvez aussi prendre le bus n° 26 depuis Des Vœux Road (l’arrêt se trouve en face de l’immeuble HSBC).

5 thoughts on “The incense spirals of Man Mo temple, Hong Kong

  1. Alex Gastronome Parisien says:

    Je découvre ton blog par cet article. Bravo !
    Effectivement ce temple est très dense et l’odeur de encens est omniprésent. Tout comme toi j’adore ce lieu même si je préfère celui de Tin Hau.
    Pour préciser il existe plusieurs (3 je crois) temples Man Mo à Hong Kong mais celui ci est bien le plus grand du genre. Par contre comme il est un peu excentré du centre c’est pas toujours pratique d’y aller. En tout cas ça vaut le déplacement.
    Je laisse un lien vers la liste des temples de Hong Kong fort utile pour ceux que ça intéresse http://www.discoverhongkong.com/nz/see-do/culture-heritage/chinese-temples/index.jsp
    Bonne continuation !

    • Christa says:

      Bonjour Alex,
      Merci pour ton message.
      J’ignorais qu’il existait d’autres temples Man Mo à Hong Kong. Où sont-ils situés exactement? Portent-ils tous le même nom?
      J’ai l’occasion d’aller régulièrement à Hong Kong pour mon travail, j’aimerai beaucoup y faire un saut!
      A bientôt

      • Alex Gastronome Parisien says:

        Les deux autres temples sont à Tai Po et sur l’île de Lantau. Du coup c’est un peu moins facile pour y aller. http://en.wikipedia.org/wiki/Man_Mo_Temple
        Oui ils portent le même nom car en fait “Mo” et “Man” sont les noms des dieux de la guerre et de la littérature. Ils existent donc plusieurs temples portant le même nom les célébrant.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s